MSVD-TOGO Monde Solidaire pour le Volontariat et le Developpement
Déroulement du séjour

Vie en collectivité

Pour chaque chantier les décisions seront prises par des responsables dans un esprit démocratique c’est-à-dire en concertation avec l’ensemble des volontaires. Les éventuels conflits et incompréhensions se régleront par le biais du dialogue, dans un esprit de respect et de tolérance.

Les tâches journalières seront effectuées par les volontaires et les locaux par équipe : chaque équipe aura en charge une corvée parmi 4 : Ménage, vaisselle, cuisine, corvée d’eau. Les équipes tourneront chaque jour en fonction d’un planning rotatif établi au début des camps chantiers.
Ce sont de vrais moments de découvertes de soi et d’échanges.

Le chantier favorise la solidarité

Les camps chantiers sont avant tout un carrefour d’échange occasionnant un brassage interculturel mais aussi et surtout pour la réalisation d’un projet d’intérêt communautaire favorisant ainsi la solidarité :

• entre les individus,
• Du groupe vers les individus : le groupe veillera à ce que chacun y trouve une place et sera attentif aux phénomènes d’exclusion,
• De l’individu vers le groupe : c’est là tout le sens de l’engagement volontaire pour un projet utile à la collectivité.
• Entre les groupes : c’est là la vocation de l’intervention du groupe de volontaires, auprès de la communauté hôte du camp chantier

Conditions matérielles sur le chantier

Les conditions matérielles durant les chantiers seront les suivantes :

• Hébergement en dur (école, maison...)
• Nattes pour dormir
• Cuisine au charbon de bois ou au bois de chauffage
• Latrines traditionnelles (W-C)
• Douches traditionnelles au seau

Dispositions et organisation sur le chantier

Le groupe des volontaires est dirigé par deux (02) animateurs principaux et des volontaires locaux. Les volontaires travaillent cinq (5) heures par jour et cinq (5) jours par semaine. Sur le camp chantier, le travail dure soit deux semaines, trois semaines, un mois, deux mois voir même plus. Les tâches quotidiennes comme les achats, la cuisine, la vaisselle, l’entretient… sur le camp chantier sont faites à tour de rôle par des petites équipes qui seront formées par les animateurs du camp chantier et qui fonctionnent de façon rotative. Les volontaires ont droit à trois repas par jour à savoir le petit déjeuner, le déjeuner et le dîné.

Sur les chantiers, les volontaires mettent en œuvre la force et courage, le sens de la responsabilité et dynamisme pour atteindre l’objectif du projet.

Notez que nos chantiers solidaire internationaux s’organisent nécessairement autour d’un projet d’intérêt général et et sont des carrefours de rencontres interculturelles favorisant ainsi l’apprentissage de la citoyenneté. Ils suscitent l’émergence de solidarité locale et permettent la mobilisation de volonté autour de la valorisation du patrimoine, qu’il soit culturel, naturel ou bâti et sont des lieux de formation.

Les chantiers internationaux s’efforcent donc de mettre en œuvre certains idéaux : ils sont un moyen de travailler pour la paix de manière pratique, de faire quelque chose d’utile sur le plan social et de faire prendre conscience de ce qui se passe dans la communauté.

Sur nos chantiers, tout le monde doit être égal et travailler et coopérer avec les autres plutôt que de rivaliser, afin d’apprendre à se regarder d’une manière différente.

NB : Les volontaires qui désirent mieux connaître les pays dans lesquels nous intervenons (le Togo, le Burkina Faso, le Bénin, le Ghana, le Niger) peuvent venir quelques jours avant le début pour non seulement s’acclimater, rencontrer les volontaires participants au chantier mais aussi bénéficier de la formation de préparation au départ sur le chantier etc...; les volontaires peuvent aussi rester quelques jours après les camps chantiers, mission ou stage pour découvrir un peu plus le pays d’accueil ou faire du tourisme.

Conditions financières

La participation est ouverte à tout monde ayant un âge minimum de 18 ans et sans discrimination aucune. Pour les personnes ayant moins de 18 ans nous exigeons l’autorisation parentale. La qualification professionnelle n’importe pas. Les frais de participation sont payable en espèce à l’arriver du volontaire dans le pays d’accueil soit : (Togo, Burkina Faso, Ghana, Bénin,  Niger).

NB: Les frais de participation au chantier solidaire, stage, mission de volontariat ou tourisme solidaire sont à verser en espèce et en une tranche au bureau  de l’association dans le pays d’accueil. "Pas avant l’arrivée du volontaire dans le pays de destination, ni après le chantier/stage/mission ou autre". Le volontaire n’est pris en charge par  l’association MSVD,  qu’une fois que ce dernier s’est acquitter des frais de participation et à compter de la date du début effectif du chantier, jusqu’à la du chantier solidaire/ stage ou mission de volontariat. Les différents tarifs de nos camps solidaires, missions de volontariat, tourisme solidaire ou stage ainsi  sont répartis sur le site de MSVD.

Restauration sur le chantier

L’alimentation sur les chantiers est à moitié Africaine et Européenne. Un approvisionnement est fait pour  couvrir la restauration du volontaire, petit-déjeuner, déjeuner, diner.

Schéma des journées   sur un camp chantier

Les chantiers visent tout autant à réaliser un travail d’utilité collective qu’à promouvoir les échanges interculturels. Ainsi, ils se dérouleront en semaine et le week-end sera consacré à la pratique d’activité de loisirs et de découverte. Voici un prototype de journée type de chantier :

Heures

Activités

06 h 00 :

Réveil

06 h 15 - 06 h 45 :

Les groupes de Corvée (vaisselle et entretien)

06 h 45 - 07 h 15 :

Préparation du petit déjeuner par le groupe de Corvée (cuisine)

07 h 15 - 07 h 45 :

Prise du petit déjeuner avec lecture du rapport de la journée précédente

08 h 00 - 09 h 00 :

Travail sur le chantier

09 h 00 - 09 h 15 :

Pause

09 h 15 - 11 h 00 :

Travail sur le chantier

11 h 30 :

Cuisson de déjeuner par le groupe de corvée (cuisine)

12 h 30 :

Déjeuner

13 h 00 - 14 h 00 :

Repos (sieste)

15 h 00 - 17 h 00 :

Loisirs, jeux, animation socio éducatives et sportive avec les enfants

18 h 00 - 19 h 00 :

Corvées (vaisselle, entretien, cuisine).

19 h 15 - 20 h 30 :

Dîner.

20 h 45 - 21 h 45 :

Bilan de la journée.

22 h 00 - 23 h 00 :

Débats sur des thèmes sélectionnés ou Causeries, chants et danses au son du djembé, contes, devinettes, etc..

23 h 00 :

Débats sur des thèmes sélectionnés ou Causeries, chants et danses au son du djembé, contes, devinettes, etc..

Fonctionnement des groupes de corvées

Les tâches quotidiennes : achats, cuisine, vaisselle, entretient etc. sont faites à tour de rôle par les petites équipes formées à cet effet. Le groupe est scindé en 4 équipes A, B, C et D.

Tableau de fonctionnement rotatif des groupe de corvées :

Jours

Eau

Cuisine

Vaisselle

Entretien

Lundi

A

B

C

D

Mardi

B

A

D

C

Mercredi

D

C

A

B

Jeudi

C

D

B

A

Vendredi

A

B

C

D

Week end

ABCD

ABCD

ABCD

 

ABCD

 

A - L’équipe de cuisine a pour tâche de préparer le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner pour le groupe durant la journée.

B - L’équipe de ménage débarrasse la table après les repas, mettre au propre la cuisine et les sanitaires et balayer le réfectoire (salon). Mais le balayage des dortoirs est propre à chaque membre occupant.

C - L’équipe de vaisselle lave les plats et les ustensiles de cuisine après chaque repas.

La plupart des maisons ne disposent pas de pompe ou de forage en leur sein.

D - Donc l’équipe de corvée d’eau doit chercher de l’eau dans un puits , citerne à côté ou un peu plus loin pour la boisson, pour la cuisine et pour la vaisselle.

Mais chaque volontaire doit chercher de l’eau pour sa douche personnelle et pour sa lessive.

Les week-ends sont libres et sont à la libre organisation de chaque participant. Toutefois les excursions en groupe pourront avoir lieu selon la dynamique de groupe de volontaires participants au chantier

Hébergement des volontaires

Dans les pays d’accueils les volontaires sont dans un premier temps logés dès leur arrivée dans la maison d’hébergement de l’association, généralement  en ville la plus proche ou la capitale : (Lomé-Togo, Accra-Ghana, Cotonou-Bénin, Ouagadougou-Burkina faso, Niamey-Niger).

Sur les camps chantier, les volontaires sont logés en groupe dans les bâtiments (écoles, centres de jeunes, maison-famille d’accueil. Nous mettons à la  disposition gratuitement la maison d’hébergement aux volontaires qui veulent rester quelques jours avant et après les camps chantier.

Loisirs et animations sur le chantier

Nous  organisons des excursions et ou des balades, des activités culturelles, et de rencontre entre campeurs et la population locale. L’équipe des campeurs organise d’autres activités de loisirs en dehors de celle de MSVD pour l’équipe (anniversaires de l’un des campeurs...). Il est organisé des soirées africaines, européennes, et d’autres selon les continents des campeurs durant lesquelles ces derniers prépareront des menus de leurs pays et engagent des discussions sur leur pays ou continents.

NB : Compte-tenu des soirées Africaines et Européennes organisées sur les camps chantier, les volontaires peuvent apporter des instruments de musiques européennes, différents sorte de jeux de groupe etc...

Langues sur le chantier

Les langues parlées sur nos chantiers solidaires sont : Le Français et l’Anglais.

Excursions sur nos camps chantiers

Les week- end étant libres, ils  seront consacrés aux visites et à la découverte du pays d’accueil.

Au Togo: La visite de la ville de kpalimé avec un beau paysage, un climat doux, ses belles et immenses cascades de KPIME, AGBATOE, WOME etc.., la ville de kpalimé offre aussi à vue le Mont AGOU (le plus haut sommet du TOGO) et aussi un grand centre artisanal, Le mont KOUMA KONDA, chez Monsieur Prosper pour la découverte des techniques de la teinture végétale et l’élévage des papillons etc..

·  la visite de Togoville et du lac TOGO auquel le pays doit son nom.

C’est l’endroit où a été signé le traité de protectorat par l’allemand Gustave Nachtigal avec le roi Mlapa III de Togoville en 1884. On y va en pirogue !

·  Site d’AGBODRAFO : maison des esclaves et puits des enchaînes

·  Le marché des Fétiches de Lomé (qui est le seul et unique dans toute l’Afrique de l’ouest)

·  Le musé national, le marché artistique du Golf.

Au Bénin: Vous découvrirez la cité lacutre de Ganvié, le musée historique d’Abomey, la ville touristique de OUIDAH et son prestigieux musée historique, la porte de non retour, la ville de porto Novo et son somptieux musée "Honmè" , le musée ethnographique …..

Au Burkina-Faso: Le relief est pittoresque, la flore très dense et riche tout comme la faune, on y trouve des antilopes géantes, des lions, des éléphants, des cobas, des hyènes, des variétés de singes, des phacochères. La Mare aux Caïmans Sacrés de Sabou des habitants de la province du Boulkiemdé.Le Ranch de Nazinga, le Parc Animalier de Ziniaré, le musée de Manega. La découverte des populations nomades avec leur culture et leur mode de vie, les attraits du Sahel couvrent les dunes de sable d’Oursi, les gravures rupestres de Pobe Mengao en passant par les marchés de Gorom-Gorom et de Dori, les sites historiques et archéologiques. Les sites merveilleux du pays dans le sens des chutes et cascades, les plans d ‘eau de Bobo-Dioulasso …..

Au Ghana: Le foyer de deux des plus populaires destinations historiques au Ghana: Elmina, Cape Coast et de châteaux. Elmina Castle, construit en 1482, a été la première structure permanente, au sud du Sahara, construite par les Européens, et le premier château d’esclaves à être construit le long de la côte ouest de l’Afrique. Fort Elmina, ou Fort de São Jorge da Mina, a été élevé au rang de château, car il a été le siège de l’autorité pour les portugais. Le château a été désigné site du patrimoine mondial de l’UNESCO…..

Cape Coast Castle est l’un des plus beaux châteaux en ce jour. Des millions d’esclaves sont passés par ses murs, en route vers les Caraïbes et l’Amérique, et il a été le siège de l’administration coloniale britannique jusqu’en 1877. Le Cape Coast Castle Museum se trouve maintenant ici, et il a été désigné site du patrimoine mondial de l’UNESCO….

Au Niger: AGADEZ offre aux touristes une architecture soudanaise parfaitement conservée avec ses maisons en banco de couleur ocre et sa mosquée du 15è siècle au célèbre minaret. Les signes de la richesse s’étalent sur les façades des vieux quartiers, particulièrement du côté de la maison du boulanger aux murs finement ciselés et colorés. Dans le vieux marché de bétail se côtoient Touaregs, Bororos, Peulhs, Arabes, Toubous et Haoussas. Carrefour des échanges, lieu des rencontres des caravaniers, Agadez constituait aussi l’une des grandes étapes Rallye Paris – Dakar. Sur place à découvrir plein d’autres sites touristiques l’ile de Boubon, Le Désert du Ténéré, Le Désert humide de Tall (région de Diffa), Le lac de Guidimouni (Zinder), …..

Conclusion

La fin de chaque chantier se solde par une kermesse et une remise solennelle d’attestation de participation aux volontaires nationaux et internationaux. Un bilan général où chacun présentera ses impressions sur la manière dont se sont déroulées les activités et fera des propositions pour les camps chantiers des années à venir.